Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Christine Comeau et Magali B. Marchand

Vernissage le vendredi 14 juin à 17h à Langage Plus

Inventer le pays
Christine COMEAU (Montréal)
Conceptrice de vêtements relationnels et de structures mobiles, Christine Comeau monte son campement dans différentes structures d’accueil. Le projet d’installation Inventer le pays est une halte-nomade composée de tentes-sculptures à l’intérieur desquelles sont inscrits des extraits de poèmes rédigés lors des déplacements de l’artiste. Sensibles à l’introspection qu’oblige le voyage en solitaire, les petits dômes deviennent des lieux de recueillement pour le visiteur faisant halte. Invité à s’étendre sur le dos pour lire le poème, il habite l’espace qui, soudain, ne semble plus si étranger.

Les gestes qui ponctuent le voyage sont en partie repris par les visiteurs amenés à partager cet espace de dépaysement poétique habitant le nomade : une réflexion sur la mobilité ou sur l’absence de liens qui laisse flotter l’esprit sans arrimage. Une performance poétique sera présentée au sein de l’exposition le soir du vernissage.

C’est prodigieux!
Magali B. MARCHAND
C’est prodigieux!
présente un corpus sculptural témoin de l’expérience de Magali B. Marchand vécue à Strasbourg à l’automne 2018. Au cours de son séjour de deux mois, elle a choisi de fréquenter divers lieux de passage et de rassemblement dans la ville, en s’intéressant aux objets qui y sont déposés. Chargées de symboles festifs, commémoratifs ou rassembleurs, ces offrandes passent parfois inaperçues, mais contribuent à créer du lien entre les gens. Guidée par ce concept archéologique selon lequel « tous les fragments ont de l’importance », l’artiste a ainsi prélevé dans l’espace public une multitude de signes tangibles ou infimes.

Les dispositifs plastiques de l’exposition, magnifiant le détail et rendant précieux l’anodin, mettent en relief les différentes « cueillettes », comme Magali B. Marchand se plaît à les nommer, qu’elle a menées dans une relation sensible avec la ville, à travers la flânerie et la dérive.

La résidence de Magali B. Marchand a été réalisée dans le cadre des Résidences croisées Grand Est, France / Saguenay-Lac-Saint-Jean, Québec, de l’Agence culturelle Grand Est / Frac Alsace et de Langage Plus, en collaboration avec le CEAAC de Strasbourg.